• 806x100px
Actualités

Togo/Lenteur des OPS et agents recenseurs : la CENI menace

Togo/Lenteur des OPS et agents recenseurs : la CENI menace

Les observations et plaintes de la population concernant les premiers jours de recensement électoral en cours n’a pas laissé indifférente la CENI. Dans un communiqué publié ce jeudi, l’institution tente de rattraper les retards en recadrant les OPS et agents recenseurs.

Engagée pour le bon déroulement des opérations qui ont débuté ce 29 avril, une équipe du bureau de la commission a fait le tour de plusieurs de Lomé ce mercredi afin de voir de près l’évolution du recensement. En effet, plusieurs témoignages font état d’une lenteur monstre dans un grand nombre de centres d’enrôlement de la zone 1. Ceci, essentiellement pour des raisons techniques, mais pas que.

Dago Yabré, président de la CENI a reconnu ces lenteurs et a promis une accélération du processus dans les prochaines heures avec correction immédiate des imperfections soulevées par les uns et les autres.

Des OPS et agents ralentissent volontairement les enrôlements

Ce jeudi, à travers une directive à l’endroit des présidents et membres des CELI, le président de la commission annonce avoir constaté des ralentissements volontaires des certains opérateurs de saisie et agents membres des CLC. Ces comportements inciviques n’aident pas la population à se mobiliser davantage pour se faire inscrire. Les longues files d’attente, les magouilles de certains agents découragent.

Lire aussi : Recensement électoral : se faire enrôler, un parcours de combattant

Ainsi, Dago Yabré rappelle au OPS que les scores par binômes sont enregistrés automatiquement dans les PRS et seront utilisés pour les prochaines affectations dans les zones 2 et 3. De quoi recadré les OPS et agents qui remplissent mal leurs tâches. 

Ci-dessous le communiqué :

Soulignons que que l’enrôlement fini le 06 mai dans la zone 1. Nonobstant les couacs observés jusqu’alors, le président de la CENI juge « précoce une annonce officielle de prorogation, mais estime que la commission envisagera ».

Nabuch Aboubakar.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *